Sans titre

par Anna BORRAS

Abraham Wells, chef du gang Killfurious, condamné à perpétuité pour « fusillade contre les Giants ». C’était ce qui était inscrit sur mon dossier. Je vais raconter ce qui s’est vraiment passé.

J’étais en train de braquer une banque sur Wall Street (à New York) quand, tout à coup, la terre se mit à trembler et le ciel devint tellement brillant, au point de m’aveugler, que je me plongeai dans une sorte de néant, où j’étais seul, et j’eus l’impression de me retrouver dans la peau d’autres personnes.

Un jour, quand j’étais dans la peau d’une autre personne, j’ai pris une arme dans le sac de la personne que je contrôlais et je me mis à tirer sur des gens que mon « coma » avait décidé de faire et plus tard me suis rendu compte que c’étaient les Giants qui avaient monté cette fusillade, puis je me suis retrouvé dans ce néant. Je me suis réveillé dans une salle d’interrogatoire d’un certain Brandon Fox. Il entra et commença à poser un tas de questions, je gardai le silence jusqu’à ce qu’une phrase m’interpella. Il me suggéra soit de m’infiltrer dans mon propre gang soit de me tuer.

Je réfléchis longuement et acceptai sa première proposition.

Le lendemain, je me rendis à ma planque et fus l’objet de regards soupçonneux de la part de mes hommes. Mon acolyte s’approcha et me demanda où j’étais passé. Je lui répondis que ma mère était à l’hôpital.

Le soir, alors que tout le monde dormait, je pris des bombes à gaz, que Brandon Fox m’avait données, et les mis toutes dans les différentes chambres où mes hommes dormaient, et les déclencha.

Je partis au commissariat, me posta devant Brandon Fox et lui dit : « Ma vie n’en vaut pas la peine, elle est gâchée, alors autant gâcher la tienne ! ». Je sortis l’arme que j’avais toujours en ma possession et lui tirai dessus en pleine tête et mis fin à mes propres jours.

Adrien et Damien