La jeune Akila

par Anna BORRAS

Akila est une jeune fille de seize ans qui vit à Cork en Irlande. Akila signifie « celle qui assimile » en égyptien car sa mère, passionnée par l’Égypte, avait choisie ce prénom.

Cet été, Akila part en colonie de vacances à Killarney, avec sa meilleure amie, Héléna. Pendant une soirée autour d’un feu de camp, elles font croire qu’elles sont très fatiguées et vont dormir dans leur dortoir pour pouvoir faire une dernière balade dans la forêt. Pendant qu’elles marchent sous la pleine lune, elles entendent des voix de langues étrangères... Intriguées, elles cherchent d’où viennent ces voix quand soudain, Akila tombe sur le sol et s’évanouie ! Son amie essaye de la réanimer tout en appelant à l’aide et Akila entend au loin, très loin...la voix d’ Héléna.

Elle finit par se réveiller mais ce n’est pas seulement la voix qui lui fait ouvrir les yeux mais une lumière intense, comme le soleil ! Est-ce un rêve ? Il n’y a plus d’arbres ni de pleine lune mais un ciel bleu azur et du sable fin partout à perte de vue. La chaleur est insupportable et en se relevant, elle aperçoit au loin une immense sculpture égyptienne qui ressemble à un pharaon. Tout à coup, la peur s’installe en elle ! Oui, elle est bien réveillée car son corps commence à souffrir par cette chaleur et elle n’a qu’une envie, boire un grand verre d’eau fraîche !

La peur s’installe en elle, perdue, effrayée et angoissée elle commence à croire qu’elle est en Égypte...Mais ce n’est pas possible ! Il y a quelques minutes à peine, sa meilleure amie était juste là, à ses côtés, se promenant avec elle dans un sous bois.
Elle marche rapidement pour savoir où elle se trouve et rencontrer quelqu’un pour l’aider mais elle a de plus en plus soif et ne voit personne dans les environs ni un point d’eau pour se réhydrater.

Cela fait maintenant presque une heure qu’elle avance sur ce sable brûlant, son teint pale commence à rougir et elle sent les picotements du soleil comme des morsures sur son visage. Mais son désarrois la pousse toujours à avancer dans ce désert sans fin !

Tout à coup, il lui semble apercevoir au loin, un immense palais ! Elle accélère le pas puis voyant le bâtiment se rapprocher, elle réalise que ce n’est pas un rêve et qu’il est bien réel ! Son cœur s’accélère. Épuisée et à bout de nerfs, elle concentre ses dernières forces pour courir jusqu’à un grand porche.

Lorsqu’elle arrive devant l’entrée, elle hésite quelques secondes mais poussée par la soif, elle décide d’ouvrir la porte.
Devant elle, se trouvent deux gardes très grands et musclés. Ils s’avancent et lui demandent de les suivre. Effrayée, elle essaye de repartir mais ils l’attrapent aussitôt chacun par un bras et l’emmène à l’intérieur du palais.

Elle traverse plusieurs grandes et magnifique salles avant d’arriver devant le roi d’Égypte, assis dans immense trône. Les gardes la poussent et elle tombe par terre, aux pieds du roi ! Ce dernier,se lève et se met à hurler en lui demandant pourquoi elle était rentrée dans son palais.

Elle ne savait pas quoi répondre car toute cette histoire était folle et irréelle, personne ne la croirait si elle racontait la vérité alors elle se mit à bégayer et zozoter. Énervé, il lui donna une sévère punition en la faisant esclave pendant dix jours.

Les gardes l’emmenèrent dans la salle des esclaves qui était au sous sol. Là, il y a un tableau où est écrit toutes les tâches des esclaves à faire en dix jours. Si ces tâches n’étaient pas accomplies, l’esclave était alors jeté dans la cage des tigres ou dans la fosse aux crocodiles, cela dépendrait de l’humeur de roi et de sa reine Cléopâtre.

1er jour
Akila doit nettoyer la cage des crocodiles et des tigres, les nourrir et les dompter afin qu’ils soient pres pour le spectacle devant césar. Il fut émerveillé et vint la féliciter en personne.

3ème jour
Elle doit nettoyer la chambre et la salle du roi et tout doit briller. Il n’a jamais vu un travail aussi propre depuis qu’il est dans ce palais, décide de lui donner moins de taches et moins difficiles.

5ème jour
Elle doit trier tous les papyrus de sa bibliothèque par ordre alphabétique et sa majesté l’accompagne au cas où elle aurait besoin d aide. Et comme d’habitude elle fait un travail exceptionnel.
7ème jour
Elle devient sa servante personnelle et l’accompagne la journée afin de lui apporter tout ce dont il a besoin. Mais ne serait-ce pas une technique pour se rapproche d’elle ?

10ème jour
L’empereur lui dit que la période des dix jours est terminé et qu’il est très content de ce qu’elle a fait et qu’elle peut revenir au palais quand elle le souhaite mais il lui avoue qu’il est tombé sous son charme … Il lui donne un baiser puis…elle se réveille ! La voilà allongée sur le sol, tremblante, pâle. Plusieurs personnes sont penchées au-dessus d’elle. Elle est étourdie mais reconnaît Héléna. Elle réalise qu’elle n’est plus en Égypte, que tout est fini ou que ça n’a jamais commencé.

Quelque mois s’écoulèrent depuis cet étrange rêve et un beau matin, ses parents décident de l’emmener visiter un nouveau musée Égyptien. Après avoir fait le tour du musée ils arrivent a l’exposition finale qui est la plus grande et la plus belle œuvre du musée. Une sculpture immense, représentant une jeune égyptienne, attire toute son attention. Elle se rapproche, la regarde plus attentivement, comme si elle l’avait déjà vue. Soudain, une sensation de chaleur envahie tout son corps et ses mains deviennent moites. Elle se met à lire l’écriteau en bas de l’œuvre « AKILA, favorite secrète du roi d’Égypte vers l’âge de 16 ans »

Oh mon Dieu ! Akila, ne tient plus sur ses jambes et s’assoi sur le sol, au pied de la statue. Elle a l’impression que la jeune fille la regarde... Est-ce vraiment elle ? N’est elle pas en train de rêver ?

Rebecca et Jessica