Texte de Thomas Montillaud

Le griffon

par Sandrine BAZILE

Un matin Azise était dans son lit : il avait très mal dormi car il avait transpiré , il avait mal vraiment partout et commençait à avoir des poils sur tout le corps d’une couleur jaune. Il se dit que c’était à cause de son voyage en Égypte. Une malédiction sans doute due à son séjour prolongé dans une pyramide : pourtant, ses parents, eux, n’avaient rien !

Il fit une journée au collège qui lui parut très longue à cause de son handicap ; de temps en temps, il regardait son corps et il voyait des plumes et des poiles recouvrir peu à peu son corps. Sa voix devint soudain bien plus grave et ses ongles s’agrandissaient à vue d’œil.

Il se précipita dans la salle de bain et il vit ses yeux jaunir ; puis il se retourna et vit une petit queue s’entortiller sur elle-même.

Son nez était devenu un bec et son cou s’allongeait ;il était désormais couvert de duvet, ses yeux était jaunes et menaçants, ses bras et ses jambes s’allongeaient encore et encore : elles n’étaient devenues des pattes avec de très longues griffes.

Il était devenu un griffon.