Marie Deguilhem

La Gargouille

par Sandrine BAZILE

Ce matin la, je ressentis les première douleurs. J’étais engourdie et j’avais du mal à me lever. Mes affaires sont trop petites et mes chaussons trop grands. J’ai l’impression de n’avoir rien mangé.
Je peux de moins en moins bouger.

Pourtant, je me lève et je vais quand même en cours. Cela fait à peine une demi heure que je suis en maths, que mes bras et mes mains deviennent pierre. C’est ensuite au tour de mes jambes, puis mon dos devient raide, et pendant la récréation, ma tête devient dure ; mes yeux sont plus grands, mon nez plus gros, mes oreilles aussi tandis que mes joues sont plus petites et ma bouche est énorme.
Mes amis ne me reconnaissent plus et j’avoue que moi non plus.

Dans le bus, on me raconte l’histoire de Leila qui finit par vivre au dessus d’une église après s’être transformée en gargouille. Cela me donna la chair de poule et des frissons dans le dos.

Quand je rentre chez moi ma transformation est terminée : je suis devenue une GARGOUILLE !!!!!!!!!!