Projet établissement

SOMMAIRE

  • Diagnostic partagé
  • Évaluation du projet d’établissement 2009/2012
  • Points forts du collège
  • Points faibles du collège
  • Rappel du projet de l’académie de Bordeaux « Objectif 2015 »

    PROJET ÉTABLISSEMENT 2011/2015


  • Axe 1 – Assurer la réussite de tous les élèves en privilégiant les plus fragiles sans oublier les parcours d’excellence
    — Objectif 1 – Amener tous les élèves à la maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences
    — Objectif 2 – Pérenniser et renforcer les projets éducatifs, culturels, sportifs, linguistiques et scientifiques
    — Objectif 3 – Accueillir et intégrer les élèves à besoins particuliers.
  • Axe 2 – Favoriser le parcours d’orientation de tous les élèves
    — Objectif 1 – Favoriser la maîtrise par l’élève de son parcours d’orientation
    — Objectif 2 – Combattre les déterminismes et en particulier les inégalités filles/garçons

Politique documentaire en liaison avec le projet d’établissement 2011-2015

o Bilan de l’année 2010-2011
o Les cinq axes principaux de la politique documentaire
— Projet éducatif de la vie scolaire
o Mieux connaître son établissement
o Valoriser et responsabiliser
o Bien vivre sa scolarité : faire face aux difficultés
—  Comité éducation à la Santé et à la Citoyenneté
—  Foyer socio-éducatif du collège de Latresne
o Clubs du midi-2
o Fête du collège
o Participations financières à la vie du collège

Ce projet d’établissement est issu d’une réflexion collective sur toute l’année scolaire 2010-2011 qui a d’abord conduit à la réalisation d’un diagnostic partagé par la communauté éducative (direction, enseignants, vie scolaire, parents et élèves). Plusieurs temps de travail en réunion plénière ou en Conseil pédagogique ont été consacrés à son élaboration.

A ce projet d’établissement seront rajoutées des fiches-actions et des fiches-projets à chaque rentrée scolaire ; en fin d’année scolaire des fiches-bilans d’évaluation seront réalisées. Chaque année un avenant sera proposé qui tiendra compte des modifications dues aux évaluations et aux nouvelles actions à mettre en place.

Le diagnostic partagé a mis en évidence les points suivants qui résument bien la spécificité du collège :

1. Établissement dont les effectifs sont très chargés, 34 divisions banales avec 28 à 29 élèves par classes doté d’une architecture non adaptée à cette capacité d’accueil.

2. Une hétérogénéité relative mais problématique des élèves due aussi bien aux écarts importants de niveaux scolaires, qu’à une mise au travail insatisfaisante ou inefficace de certains élèves. Cette hétérogénéité doit être gérée en tenant compte aussi bien de l’excellence que de la difficulté scolaire en s’appuyant sur un accompagnement personnalisé des élèves : PPRE pour ceux en difficulté et approfondissement pour les autres. Cette hétérogénéité est d’autant plus difficile dans des conditions de classes surchargées.

3. Une ouverture culturelle, artistique, scientifique, linguistique et sportive ambitieuse, réelle et efficace à conforter et à exploiter davantage à travers la transdisciplinarité (travail en équipes) et la pluridisciplinarité (projets communs).

4. Des résultats positifs du niveau 3e qui doivent déboucher sur le maintien d’un taux très satisfaisant de réussite au DNB et sur une affectation en seconde générale et technologique également satisfaisante sans négliger la voie professionnelle en trois ans.

5. Des activités du Foyer socio-éducatif appréciées de toute la communauté éducative à consolider et à développer.

6. Une rénovation importante du collège (couloirs, murs intérieurs et extérieurs, escaliers, sols, abords du collège) s’impose d’urgence. Parallèlement il est tout aussi important de renouveler le parc informatique mis à disposition des élèves et des professeurs, de réaliser le câblage de toutes les salles de l’établissement, de prévoir au niveau de la communication interne et externe une meilleure performance.

7. Mise en place depuis cette année de l’accompagnement éducatif qui remporte un vif succès auprès des élèves ; toutefois l’aide aux devoirs proprement dite pourrait être prise en charge par davantage d’enseignants.


Évaluation du projet d’établissement 2009/2012


Rappel des trois axes de ce projet :
1. Axe 1 : Assurer la réussite de chaque élève
Mettre en place une pédagogie de la réussite
Bien réussir son entrée au collège
2. Axe 2 : Faire du collège un véritable lieu de vie et d’éducation
Apprendre à vivre ensemble et faire vivre le collège
Améliorer le cadre de vie et de travail
3. Axe 3 : Promouvoir l’action culturelle (artistique, scientifique et technique) et l’ouverture sur le monde extérieur
Relation avec l’extérieur, le monde économique, les parents
Ouverture sur l’extérieur, l’action culturelle

Après analyses et débats, il apparaît que l’évaluation de l’axe 1 a été difficile à réaliser, dans la mesure où les actions proposées ne pouvaient pas en permettre l’aboutissement. Le traitement des élèves en grande difficulté, ceux en difficulté et globalement l’hétérogénéité des élèves aurait dû être envisagé en termes de PPRE, de dédoublements de classes, de tutorats, d’accompagnement éducatif, de devoirs communs, entre autres dispositifs, ce qui n’a pu être mis en place. Ce point crucial devra avoir une place à part dans le projet 2011-2015 ainsi que le travail en équipe des enseignants. Toujours dans cet axe, il est mis en évidence la nécessité de revenir sur un accueil plus approfondi des élèves de cm2 ainsi que de leurs familles. Il est également prévu l’organisation dès l’entrée en 6e d’une journée d’intégration pour ces élèves pilotée par l’équipe d’EPS.

Les objectifs de l’axe 2 ont été également difficiles à mettre en place, du fait d’un manque de communication à l’interne, d’un règlement intérieur à revoir, d’un repositionnement de la vie scolaire et d’un CESC n’impliquant pas l’ensemble de la communauté éducative.

L’analyse de l’axe 3 montre que l’action culturelle et l’ouverture sur le monde extérieur sont tout à fait satisfaisantes. L’établissement par tradition a une politique d’ouverture sur le monde professionnel très dense développée via l’option DP 3h. Le collège a également développé une politique culturelle très large. La pratique sportive est elle aussi très dynamique. Il a été remarqué que les financements complémentaires pour les voyages linguistiques et culturels étaient difficiles à trouver dans la mesure où le coût financier des voyages est de plus en plus important, ils sont pourtant restés nombreux, variés et dynamiques.

Les points forts du collège Camille Claudel

  • Une réputation très positive : d’où peut-être les demandes de dérogations et les classes surchargées.
  • Disponibilité, stabilité, compétence, investissement et gentillesse de l’ensemble du personnel enseignant : beaucoup d’actions, de sorties, de projets mis en place, dans les domaines linguistique, culturel, découverte du monde professionnel et interdisciplinaire
  • De grandes qualités existent également chez les autres personnels : les assistants d’éducation, le personnel de santé (infirmière et médecin), les personnels techniques et d’entretien, qui œuvrent de leur mieux à la propreté du collège, ainsi que l’équipe de cuisine sans oublier les secrétaires.
  • La pause déjeuner est vécue par les élèves et par les commensaux (malgré le bruit ambiant) comme un moment très agréable grâce à la qualité des repas.
  • Elèves dans leur très grande majorité très agréables, très courtois, très respectueux de leur collège. Il n’y a que très peu de commissions de discipline et aucun conseil de discipline n’a été tenu depuis 4 ans. Ils sont également très investis dans les projets de l’établissement et les clubs du midi-2 ou du Foyer socio-éducatif. Enfin, il n’y a que très peu d’absentéisme.
  • Vie scolaire efficace, dynamique, sérieuse tout en étant proche des élèves
  • Qualité du travail sur l’orientation : stages 3e, mini-stages, conférences, découverte professionnelle 3 H, interventions des lycées du secteur.
  • Résultats au DNB très positifs ainsi qu’une orientation en 2e G et T excellente (80 %).
  • Un CDI qui fonctionne de façon très satisfaisante aussi bien au niveau de l’emprunt de livres que de l’information sur les métiers. Concours lecture systématiquement organisé par le CDI chaque année avec un franc succès.
  • Relations positives avec les fédérations de parents d’élèves et une implication assez forte des parents lors des votes et des réunions
  • Deux pôles d’excellence linguistique : section européenne espagnole très demandée et classe bilangue allemand-anglais.

Les points faibles du collège Camille Claudel

  • Des effectifs trop importants : plus de 920 élèves, 34 divisions en zone péri-urbaine voire rurale (la sectorisation prochaine devrait résoudre cet aspect avec le départ des élèves de Carignan de Bordeaux pour la rentrée 2012). D’où des classes très chargées : 29/30 élèves pour les niveaux 5e et 4e.
  • Des bâtiments très vétustes, une cour trop petite, des couloirs très étroits, peu de lieux propices au repos pour les professeurs et pas de salle dévolue aux élèves pour un foyer. Il n’y a pas non plus assez de salles de classes disponibles pour prévoir des groupes de besoins, de compétences, ou tout simplement pour dédoubler les classes.
  • Un self neuf mais très bruyant qui ne permet pas aux 910 élèves (98 % de l’effectif sont demi-pensionnaires) et aux professeurs de déjeuner dans le calme. Ce bruit du self se rajoute à celui ambiant dans le collège du fait de l’étroitesse des locaux qui ne favorise pas non plus le travail surtout en fin de journée.
  • Une organisation d’arrivées et de départs due au transport depuis neuf communes qui limite le temps de présence en fin de journée et oblige à 1 h 15 seulement le midi
    — Équipement informatique pédagogique tout à fait obsolète avec un nombre très restreint de postes informatiques. Très peu de salles équipées (besoin criant de vidéoprojecteurs, d’ordinateurs, de tableaux numériques, d’iPods, etc.)
  • Des élèves en difficulté pas assez aidés en classe. Les enseignants dans leur grande majorité ont tendance à refuser les heures supplémentaires annuelles ou ponctuelles. Les enseignants réclament pour la remédiation des élèves en difficulté soit des formations individuelles soit des stages d’équipes.
  • Des liaisons écoles/collège et collège/lycées quasiment inexistantes en terme de travail pédagogique entre enseignants.
  • Dans un contexte global d’élèves très performants, l’évaluation peut être pénalisante pour les élèves plus faibles, notamment pour ceux de 3e qui se destinent à la 2e professionnelle. Ce même contexte quasi élitiste favorise un certain individualisme teinté de dédain voire de mépris de beaucoup d’élèves par rapport à leurs camarades en difficulté.
  • Une organisation qui ne permet pas que tous les élèves puissent bénéficier d’un voyage linguistique (ou autre) durant leur scolarité.
  • La communication à l’interne et à l’externe à continuer d’améliorer.

Rappel du Projet de l’académie de Bordeaux « Objectif 2015 »

  • Axe 1 - Assurer la réussite du parcours de tous les élèves
  • Axe 2 – Favoriser la scolarité de chaque élève à besoins particuliers
  • Axe 3 – Favoriser le parcours d’orientation de tous les élèves
  • Axe 4 – Renforcer le pilotage académique au profit des objectifs pédagogiques

Axes du Projet d’Etablissement 2011/2015


  • AXE 1 – ASSURER LA REUSSITE DE TOUS LES ELEVES EN PRIVILEGIANT LES PLUS FRAGILES SANS OUBLIER LES PARCOURS D’EXCELLENCE

Objectif 1 : Amener tous les élèves à la maîtrise du socle commun de connaissances et de compétences

  • Généraliser l’enseignement et l’évaluation par compétences en vue de la validation pour chacun des élèves du LPC (livret personnel des compétences) en fin de 3e
    — Expérimenter sur deux divisions (6e et 4e) tout au long de l’année l’évaluation par compétences, notamment la compétence 1 « la maîtrise de la langue française ». Concertation prévue pour 2011-2012 (heures dans la DGH) avec un groupe de l’équipe de français. Les années suivantes concerneront d’autres équipes disciplinaires : mathématiques, langues, sciences.
    — Privilégier la validation de certaines compétences transversales à l’occasion des actions et projets pluridisciplinaires ci-après détaillés
  • Intégrer les dispositifs d’aide et d’accompagnement dans les apprentissages
    — Des heures de la DGH (2011-2012) prévues en français et en mathématiques pour dédoubler les niveaux 5e et 4e et destinées à apporter cette aide aux élèves en difficulté (PPRE) par quinzaine et pour la deuxième quinzaine un travail plus approfondi pour les autres élèves permettront une évaluation plus précise par compétences
  • Intensifier l’usage pédagogique des TICE
    — Continuer le câblage de tous les bâtiments pour que chaque salle de classe soit reliée au réseau pédagogique
    — Acquérir des tableaux numériques pour mettre en pratique une pédagogie interactive
    — Prévoir une troisième salle informatique pour les élèves sans oublier de renouveler le matériel des deux existantes, dans le but de porter à plus de 40 les ordinateurs mis à la disposition des élèves
    — Développer l’usage des Espaces numériques de travail (ENT) pour la communication interne à destination des élèves et des professeurs et externe avec les parents d’élèves via le site du collège déjà existant
  • Développer la liaison cm2/6e : réflexion menée en 2011-2012 avec le 2e groupe de l’équipe de français
    — Echanger les pratiques pédagogiques entre enseignants en relation avec l’IEN de Floirac
    — A l’occasion de l’accueil des cm2, responsabiliser les 6e en les impliquant dans l’organisation de cette journée
    — Analyser les compétences du palier 2 des nouveaux élèves de 6e pour les prendre en compte dans le Livret des Compétences du palier 3
  • Renforcer et diversifier la pratique de 2 langues vivantes étrangères, plus particulièrement dès la 6e, au vu du nombre important d’élèves
    — Parallèlement à la classe bilangue anglais-allemand envisager une deuxième classe bilangue anglais-espagnol
  • En 4e parallèlement à l’allemand lv2, en plus de l’espagnol 2 et de l’anglais 2, continuer à proposer le chinois 2 soit dans l’accompagnement éducatif soit en demandant la création pour la rentrée 2012 ou 2013 d’une option chinois lv2
    — 4e étant donné la demande forte des élèves (une centaine d’élèves pour 28 places), envisager une deuxième section européenne espagnole et l’ouverture d’une section européenne anglais.
    — Créer des groupes de compétences pour en faciliter l’évaluation (compétence 2 –ancien A2- la pratique d’une langue vivante étrangère) plus particulièrement dès la 5e.

Objectif 2 : Pérenniser et renforcer les projets éducatifs, culturels, sportifs, linguistiques et scientifiques


— Renforcer et amplifier les actions du CESC (Comité d’Education à la Santé et à la Citoyenneté) en y impliquant davantage la communauté éducative pour chacun des niveaux de la 6e à la 3e avec le souci d’une planification sur 4 ans (projet détaillé en annexe). Prévoir de travailler dans le cadre du CESCI de la Zap de la Rive-droite.

  • Promouvoir l’engagement et la responsabilisation des élèves grâce aux projets éducatifs, sportifs et culturels en privilégiant des projets spécifiques par niveaux :

— Au niveau de toutes les classes de 6e (8 divisions en 2011-2012) :
— Journée d’intégration (le premier mois de la rentrée) de l’ensemble des 6e, organisée par l’équipe EPS en relation avec les enseignants de 6e
— Concours lecture du CDI : les classes de 6e tout au long de l’année pour développer le goût de la lecture.

  • Regrouper chaque division de 6e autour d’un projet spécifique interdisciplinaire
    • Projet ski (2 divisions)
    • projet voile (1 division)
    • projet théâtre (2 divisions)
    • projet arts plastiques-anglais-français (1 division)
    • projet scientifique « la main à la pâte » en introduisant des notions de physique dans le cadre de l’EIST (enseignement intégré de sciences et technologie) (2 divisions).

— Au niveau de toutes les classes de 5e (9 divisions en 2011-2012) :

  • Projet « Découverte de l’Estuaire de la Gironde » SVT-Histoire-Géographie – financement pris pour 70 % par le Conseil Général – sortie en péniches, conférences, sensibilisation à l’environnement
    *Projet « Théâtre du Versant » sensibilisation au théâtre » français-CDI avec une représentation finale dans notre salle socio-culturelle – financement pris en charge par le Foyer des Elèves

— Autres projets pluridisciplinaires portant sur une ou deux divisions :

  • « Les impacts de la chute de la météorite de Rochechouart » Physique-français-géologie-histoire-arts plastiques – 2 classes de 4e
  • Découverte des civilisations anciennes : histoire-latin-arts plastiques – les latinistes de 4e (possibilité d’un séjour soit à Rome soit à Nîmes)
  • Classe « PAC 5e » : EPS danse-français – en partenariat avec une compagnie de danseurs
  • Classe « PAC 5e » autour de la notion de spectacle de sa conception à sa réalisation sous la responsabilité d’un professeur d’EPS avec un professeur d’Education Musicale
  • Correspondance entre deux classes de 4e de la région nantaise en vue d’un échange – 2 professeurs français/1 professeur de physique
  • Collège au cinéma : deux classes de 6e et deux classes de 3e au cinéma de Créon financé en partie par le Conseil Général – français-CDI.
  • Au niveau de toutes les classes de 4e, continuer à développer la dimension européenne des projets linguistiques
    — un voyage en Angleterre (Pays de Galles) pour 2 divisions
    — un voyage en Angleterre (autre région du sud) pour 2 divisions
    — un voyage en Allemagne (appariement avec Niederwalgen) pour la classe bilangue
    — un voyage à Rome (ou à Nîmes) pour la classe « découverte des civilisations anciennes »
    — pour mémoire : deux divisions de 4e sont concernées par un échange avec un collège de la région nantaise, quant à la 4e européenne espagnole son voyage ne se fait qu’en classe de 3e.
  • pour la classe européenne espagnole 3e
    — appariement avec deux établissements scolaires de Santander (Villajunco et L’Astillero) en Espagne dans la perspective de clôturer le travail pédagogique mené sur deux années. Si cet appariement aboutit pour la rentrée 2011 l’échange aurait lieu en 2011-2012 avec les 3e.
  • Continuer et renforcer la mise en place de l’accompagnement éducatif
    — Langues : Initiation au grec ancien pour les élèves n’ayant pas pris cette option en 3e par un professeur de latin et initiation au chinois par une intervenante extérieure
    — Culture générale : club d’astronomie par un professeur de physique, club de théâtre par un professeur d’arts plastiques club de formation instrumentale par un professeur d’éducation musicale
    — Informatique : initiation, approfondissement et club « journal du collège »
    — Aide aux devoirs sous la responsabilité de nombreux assistants d’éducation

Objectif 3 : Accueillir et intégrer les élèves à besoins particuliers


  • Dans l’accueil d’élèves handicapés, constituer une équipe pédagogique spécifique qui travaille en relation avec un centre spécialisé et/ou avec l’enseignante référente MDPH en mettant en place des ESS (équipes de suivi de scolarisation) régulières
     Dans le cas d’élèves bénéficiant de PAI (projets d’accueil individualisé), leur suivi est assuré par l’ensemble des acteurs concernés : médecin scolaire et infirmière, professeur principal, parents et/ou spécialiste éventuel.

AXE 2 –FAVORISER LE PARCOURS D’ORIENTATION DE TOUS LES ELEVES


  • Objectif 1 : Favoriser la maîtrise par l’élève de son parcours d’orientation

— Continuer à mettre à disposition des élèves au CDI tous les éléments leur permettant une information large en temps réel de tous les documents relatifs à l’information – sur le site du collège un onglet « orientation » permet aux parents d’élèves cette même information.
— Mettre en place le PDMF (parcours de découverte des métiers et des formations) dès la 5e dans le courant de l’année 2011-2012.
— -Renforcer les contacts avec les milieux professionnels :
— Etant donné l’intérêt des élèves de 4e pour l’option découverte professionnelle 3 h (DP3), constituer une classe entière et non seulement un groupe et rajouter une 4e pour le suivi de ces élèves, au collège Camille Claudel celle-ci est assurée par une équipe pluridisciplinaire motivée : 1 professeur de français, 1 professeur de SVT, 1 professeur de Physique et 1 professeur de Mathématiques.
— Continuer à organiser le stage des 3e de découverte des entreprises la 2e semaine de décembre pour tous les élèves suivi de deux évaluations, une orale et une écrite.
— Développer des projets d’équipes sur l’orientation des élèves pour présenter in situ certains secteurs d’activités professionnelles plus particulièrement à destination de la classe DP3
— visite de l’entreprise Astria à Bègles et échanges avec un intervenant de cette entreprise
— opération « courant livres » sur le métier du libraire, en partie financée par le Conseil Général

  • Développer la liaison collège/lycées, d’une part pour favoriser les rencontres entre enseignants, d’autre part pour mettre en place avec les anciens élèves en 2e ou en 1ère en lycée général, professionnel et technologique des rencontres-débats avec nos élèves de 3e.
  • Valoriser les rapports de stage des 3e : les élèves de 3e présenteront leurs travaux aux 4e dans le cadre d’une information sur les métiers.

Objectif 2 : Combattre les déterminismes et en particulier les inégalités filles/garçons


  • Créer dès la 6e une classe « la main à la pâte » (cf. détails dans l’axe 1 – objectif 2) et en prolonger les effets sur cette cohorte d’élèves en 5e, 4e et 3e pour inciter le plus de filles possible à se tourner vers les matières scientifiques à la fin de leur 3e.
  • Prévoir au CESC des actions de réflexion et de prévention des discriminations et notamment celles qui concernent les inégalités filles/garçons.

Politique documentaire en liaison avec le projet d’établissement 2011-2015


Bilan d’activités 2010-2011

  • Acquisitions : Notre stratégie d’acquisition se fait sur le long terme et est guidée :
    — par les demandes ponctuelles des élèves, formulées sur un cahier de suggestions d’achats, des enseignants, mais aussi des autres personnels adultes
    — par nos visites régulières de bibliothèques, de salons, de librairies,
    — par la consultation des catalogues et revues spécialisées dans la littérature pour la jeunesse.
  • Nous visons l’éclectisme pour toucher le plus grand nombre d’élèves et nous tâchons naturellement de pallier les manques documentaires et de varier les genres et les sujets dans le domaine de la fiction (romans policiers, de SF, problèmes d’adolescents, etc.). Durant l’année scolaire en cours, nous avons fait l’acquisition d’environ 200 ouvrages, de fiction ou documentaires.
  • Manuels scolaires : Nous prenons en charge la gestion des manuels scolaires avec l’aide de la Vie Scolaire : distribution, ramassage, contrôle de l’état, comptabilisation. Nous gérons également la "mise en forme" des nouvelles commandes (désignation, numéro d’identification, quantité) en relation avec l’Intendance. Nous nous occupons enfin de communiquer aux éditeurs la liste des enseignants et le niveau dans lequel ils enseignent, ce qui permet de recevoir les spécimens de manuels scolaires en fin d’année, que nous distribuons ensuite dans les casiers des professeurs.
  • Actions culturelles : Outre ses actions pour assurer la découverte et la promotion de la lecture, le CDI est naturellement au cœur de toutes les activités culturelles proposées par les différents professeurs de l’établissement, soit dans le cadre strict de leur discipline, soit dans celui d’une action pluridisciplinaire. Notre rôle est alors de faciliter la recherche documentaire des élèves, sur tous supports, mais aussi de proposer notre expertise pour faciliter les contacts avec l’extérieur. Nous sommes ainsi étroitement impliqués dans les différents projets organisés par les professeurs tels que par exemple, cette année, le spectacle "20000 Lieues sous les mers" ou "Le petit chaperon rouge" ou bien encore le projet "Promenade latine" sur la découverte des vestiges romains de la ville de Bordeaux.
  • Participation au Projet Personnel de l’Elève et Préparation à l’Orientation : C’est un des axes majeurs du Projet d’Etablissement. Le CDI y apporte une importante contribution. D’une part, le CDI est dépositaire du fichier d’orientation de l’ONISEP que nous actualisons régulièrement en faisant l’achat des différentes mises à jour qui paraissent. Librement accessible aux élèves, ce fichier est très consulté, surtout à partir de la classe de quatrième. Nous organisons, pour les professeurs principaux des classes de troisième qui le souhaitent, des séances d’initiation à l’utilisation de ce fichier, ainsi qu’aux deux logiciels d’orientation dont nous avons fait l’acquisition : GPO, qui permet aux élèves de mieux cerner leurs centres d’intérêt, et Planète Métiers, qui permet de découvrir les différentes professions. Nous accueillons aussi souvent la classe ODP et travaillons en collaboration avec ses professeurs. Par ailleurs, nous nous chargeons de la diffusion et de l’affichage de toutes les informations envoyées par les établissements locaux, lycées généraux, techniques ou professionnels : différentes sections, organisation de Journées Portes Ouvertes, etc. Nous gérons également les inscriptions aux mini-stages proposés aux élèves de 3ème par différents établissement scolaires ou centres de formation et les rendez-vous qui en dépendent. Nous avons enrichi cette année notre répertoire des entreprises locales, classées par domaine d’activité, destiné à guider les élèves de 3e dans leur choix de stage. Des partenariats existent désormais avec certaines de ces entreprises afin qu’elles puissent accueillir un ou des élèves dans le cadre de diverses activités pédagogiques. Nous avons organisé et accompagné la visite du lycée "Les Iris" pour permettre aux élèves intéressés de se faire une idée précise des formations proposées et leur permettre d’affiner leur projet personnel d’orientation. Nous gérons depuis cette année, par écrit ou par téléphone, les prises de rendez-vous des élèves ou des parents avec la conseillère d’orientation, Mme Loubière. Nous nous sommes portés volontaires pour participer à l’épreuve orale du compte rendu de stage professionnel de 3ème.
  • Aide aux devoirs : De nombreux élèves viennent au CDI pour des recherches documentaires, mais aussi pour y faire leurs devoirs. Ils ont fréquemment recours à notre aide ; c’est un des plaisirs de notre fonction que de pouvoir les faire bénéficier d’une aide individualisée, même ponctuelle, qu’ils ne peuvent recevoir lorsqu’ils sont dans le groupe classe. Des élèves rencontrant des problèmes particuliers (Handicap, dyslexie, mauvaise maîtrise du français, problèmes de comportement) nous ont aussi été confiés toute l’année, ou une partie de l’année, afin que nous puissions leur proposer une prise en charge personnalisée. Nous nous sommes portés volontaires pour assurer chaque soir, de 15h45 à 16h45 l’accompagnement éducatif destiné à aider les élèves à faire leurs devoirs ou à clarifier des éléments vus en classe.
  • Initiation à la recherche documentaire : L’initiation à la recherche documentaire des élèves de 6e a été reconduite pour toutes les classes, lors du premier trimestre, ce qui a représenté 18 demi-classes à prendre en charge...Elle s’articule autour de trois grands axes : Découverte du CDI (espace ; rôle ; règlement) ; Repérage et typologie des différents documents ; Initiation à la recherche documentaire informatisée sur le logiciel BCDI ;
  • Pour tous les niveaux : les différentes étapes de la recherche documentaire
    — utilisation des instruments de recherche de l’information (dictionnaires, encyclopédies, tables des matières, index, systèmes de classement, fichier informatisé, autodoc ONISEP, etc. ;)
    — compréhension des informations contenues dans un document ;
    — restitution de l’information (exposé, fiche de lecture, dossier, exposition, etc.)
  • Préparation de choix de lecture : De nombreux professeurs de français proposent à leurs classes une ou plusieurs lectures cursives au cours de l’année scolaire. Certains disposent d’une liste d’ouvrages déjà prête, d’autres préfèrent laisser le choix à leurs élèves ou se contenter de leur imposer un genre (policier, science-fiction). Dans ces derniers cas, ils nous demandent souvent de présélectionner des ouvrages adaptés au niveau des classes concernées ou relevant du genre de fiction imposé. Nous les disposons alors sur les tables du CDI et les élèves, au cours d’une séance au CDI en présence de leur professeur, n’ont plus qu’à faire leur choix. Nous avons accueilli cette année une dizaine de classe de tous les niveaux.
  • Expositions temporaires d’ouvrages : Le CDI expose bien entendu, pendant quelques semaines, les ouvrages récemment acquis, afin que les élèves apprennent leur existence. Nous organisons par ailleurs de petites expositions de livres de fiction, de documentaires et de périodiques, à la faveur de telle ou telle actualité : les pirates, la cigarette, le fantastique, etc. Nous demandons aussi à des élèves de proposer aux autres leur propre sélection, que nous mettons en exposition, afin que les ouvrages puissent être empruntés. L’occasion de découvrir que les adolescents sont parfois de très bons prescripteurs pour leurs pairs.
  • Semaine de la presse : Nous avons organisé un "kiosque" réalisé avec les différentes publications reçues à l’occasion de la semaine de la presse. Les élèves pouvaient ainsi découvrir une large palette de périodiques d’actualité générale ou spécialisés. Plusieurs séances ont été conduites avec Mme Docékal et Mme Laravoire sur la Une des journaux. Nous avions pour cela acheté tous les titres de la presse quotidienne des jours concernés.
  • Collège au cinéma : Notre collège participe depuis un certain nombre d’années à cette action financée par le Conseil Général. Notre tâche a consisté, cette année encore, à informer les professeurs intéressés sur la programmation des films, à recenser les classes inscrites, à réserver la salle de cinéma, à organiser et à diffuser les emplois du temps les jours de sorties et à mettre en valeur, au CDI, les ouvrages relatifs au thème abordé dans le film.
  • Opération « Courant livres » : Depuis deux ans nous participons à l’opération "Courant livre" en partenariat avec l’action culturelle du Rectorat de Bordeaux, le Conseil Général de la Gironde et la "librairie Olympique". Cette année nous l’avons réservée aux élèves de 3ème ODP, qui, dans un premier temps, ont mis à jour un ou plusieurs centres d’intérêt personnels. En utilisant ensuite des catalogues d’éditeurs (mis à disposition par le CDI et la librairie Olympique) ou des sites Internet de ventes de livres (FNAC, Amazon, Mollat…), ils ont identifié des ouvrages en rapport avec ces centres d’intérêt ; ouvrages qu’ils ont pu, le moment venu, commander auprès de la Librairie Olympique et conserver à titre personnel. Dans un second temps, M. Jean-Paul Brussac a rencontré la classe pour une conférence-débat sur le métier de libraire : formation, spécificité, débouchés, difficultés, etc. Enfin, les élèves se sont déplacés à Bordeaux afin de visiter la Librairie Olympique, choisir et emporter leurs ouvrages.
  • Concours lecture 6e : Nous avons mis en place depuis quelques années un concours de lecture destiné à tous les élèves de 6ème, sur la base du volontariat. Une sélection rigoureuse de 180 livres leur est proposée, choisie parmi les nombreux ouvrages de fiction dont dispose le CDI. A l’issue de chacune de leur lecture, les élèves répondent à un questionnaire que nous avons élaboré, composé de dix questions portant sur l’ensemble du livre, questionnaire ensuite corrigé par nos soins et noté sur vingt. Chaque livre lu augmente d’autant le nombre de points, permettant ainsi d’établir un classement dont les élèves se montrent friands. Nous avons instauré cette année des coefficients qui tiennent compte de la difficulté du livre et de son volume. L’édition 2010-2011 du concours a suscité l’intérêt de 54 élèves et plus de 1000 livres ont ainsi été lus par l’ensemble des participants. La remise des prix s’est déroulée au CDI le 15 juin dernier en présence du Principal et du Principal-adjoint et tous les participants ont reçu au moins une récompense.
    • Option « Histoire des arts » : Nous nous sommes portés volontaires pour faire partie du jury de l’épreuve « Histoire des arts » du Diplôme National du Brevet.

Les cinq axes principaux de la politique documentaire

• Mise en place d’actions incitatives à la lecture
o concours lecture
o sélections individualisées de livres
o création d’un fonds "premières lectures" (pour les faibles lecteurs)
o politique "globale" d’acquisition (en liaison avec les enseignants)
o opération "Courant livres"

• Apprentissage et maîtrise des compétences "Info-documentaires"
o formation des élèves de 6e à l’utilisation du CDI
o participation au B2i et à la validation des compétences
o mise en place d’un volet "Education aux médias"
o pour tous les niveaux, aide à la recherche documentaire transdisciplinaire

  • Aide à la construction du projet personnel de l’élève
    — aide à l’orientation
    — participation à l’ODP
    — aide aux élèves en grande difficulté (accompagnement éducatif)
    — aide aux devoirs lors de la présence des élèves au CDI
    — élaboration et diffusion informatique d’un document de synthèse sur les portes ouvertes et les mini-stages disponibles, à destination des professeurs principaux de 3ème
    — création d’un annuaire d’entreprises locales susceptibles d’accueillir des stagiaires et développement de partenariats avec quelques-uns de ces établissements
    — planification des mini-stages proposés par les lycées du secteur
    — collaboration avec la conseillère d’orientation pour des actions d’information et de formation
    — membre de différents jurys d’épreuves faisant appel à des compétences particulières ou transversales (rapport de stages de 3ème, histoire des arts, B2I ...)

• Réponses aux besoins pédagogiques des enseignants relatifs au projet d’établissement
o prise en charge de classes pour des travaux spécifiques
o amélioration des recherches documentaires informatisées grâce au renouvellement du matériel
o développement des travaux transdisciplinaires

• Veille documentaire, communication et information
o création de canaux de diffusion spécifiques (PP, élèves, disciplines etc.)
o utilisation accrue du réseau intranet pour la circulation des informations
o amélioration de la ventilation papier
o centralisation des ressources documentaires


Projet éducatif de la vie scolaire


  • Etat des lieux : les effectifs du collège se sont maintenus malgré une baisse annoncée et une modification de la carte scolaire en 2006 (925 élèves attendus à la rentrée 2011). Or, l’exiguïté des locaux, de la cour de récréation, des couloirs, renforce le sentiment de surpopulation scolaire. L’importance du nombre ne doit pas faire oublier la grande diversité sociale présente dans l’établissement. Nous savons que le passage au collège est une étape essentielle dans la vie des élèves, d’autant plus que la journée d’un collégien est longue (95% de demi-pensionnaire). Il est donc primordial de tout mettre en œuvre afin d’offrir à tous les conditions nécessaires à une bonne intégration et de faire en sorte que chacun vive bien au collège.

A - Mieux connaître son établissement

Privilégier l’accueil des nouveaux arrivants.
Accueil des élèves de cm2 en fin d’année, présentation du personnel et des locaux. Participation à une journée type.
Accueil des parents des nouveaux élèves avec réponses aux différentes questions.
Pour les arrivants en milieu d’année : visite du collège et entretien avec les CPE et les délégués de classe. Présentation du Professeur principal.
Faire une sensibilisation avec le transporteur sur la sécurité des bus.

  • Faire mieux connaître le Règlement Intérieur.
    Lecture et explication en début d’année par le professeur principal.
    Affichage du RI à la vie scolaire.
  • Harmoniser les exigences dans le domaine de la discipline et du comportement à l’intérieur du collège.

Favoriser le contact avec les familles.
Utiliser le carnet de liaison en améliorant les pages de correspondance avec la famille pour qu’elles soient plus lisibles et facilement repérables.
Augmenter la facilité des contacts grâce à l’utilisation des SMS.
Utiliser le site du collège pour les informations concernant la vie scolaire.

B – Valoriser et responsabiliser les élèves

Formation des délégués.
Formation assurée par les CPE avec au moins un suivi mensuel.
Rencontre entre les délégués des différents niveaux.
Aide à la préparation des conseils de classe et des conseils d’administration.

Participation aux actions citoyennes.
Faire participer les élèves au CESC
Poursuivre les actions déjà mise en place : collecte pour les Resto du Cœur, collecte des bouchons.
Sensibiliser l’ensemble des élèves au respect de leur environnement : création d’un comité d’hygiène, présentation des agents de services….
Faire participer les élèves avec l’infirmière à l’élaboration des menus en créant une commission menu.
Éduquer à la sécurité routière afin que les élèves ne soient pas uniquement responsables dans le collège mais aussi à l’extérieur.

C – Bien vivre sa scolarité : faire face à ses difficultés

Aide aux élèves en difficulté.
Aide aux devoirs mis en place par la vie scolaire pendant les heures d’étude.
Suivi particulier assuré par les Assistants d’éducation, les CPE en collaboration avec les Professeurs principaux pour les élèves en très grande difficulté ou en souffrance.
Favoriser les liens avec les parents et l’équipe éducative lors d’entretien.

  • Travail avec les assistantes sociales et les MDSI.
    Mise en place d’une commission vie-scolaire avec les acteurs impliqués pour parler des problèmes les plus épineux :
    — actions de prévention des conduites déviantes
    — Prévenir la violence.

Aide à la construction du projet personnel.
— Travail en collaboration avec le CIO, OEP (observatoire espace projet) et la COP pour construire le projet personnel de l’élève, pour travailler sur le thème de « l’estime de soi » lorsque cela est nécessaire.
Travail en collaboration avec le CDI.

— Informer plus régulièrement les familles par le biais du carnet, mais aussi par l’intermédiaire du site du collège, en précisant les dates des mini-stages, les dates butoirs pour les inscriptions dans des filières particulières…….

Conclusion

Afin que l’élève vive bien au collège, il est donc essentiel de développer le travail en équipe, de favoriser le partenariat avec l’extérieur et d’harmoniser les pratiques tout en tenant compte du parcours et du vécu de chacun. L’élève doit pouvoir grandir et s’épanouir au collège sans se sentir isolé face à la gestion de son quotidien. Le nombre croissant de collégiens nous oblige à la plus grande vigilance et à la mise en place de lieux d’échanges afin d’apporter les réponses les mieux adaptées aux besoins des élèves.


Comité d’Education à la Santé et à la Citoyenneté


Le CESC au collège Camille Claudel est tout jeune et doit donc voir ses actions se développer, se pérenniser et être conçues sur chaque niveau de façon pluriannuelle, pour chaque cohorte d’élèves bénéficient de toutes ces actions. Il est également prévu de travailler avec d’autres établissements de la ZAP (zone d’action pédagogique) de Bordeaux Rive-Droite au sein d’un CESCI (Comité d’Education à la Santé et à la Citoyenneté Inter-établissements). Enfin, le CESC envisage de mettre en place une formation aux premiers secours, pour les personnels du collège.


Bilan de l’année 2010-2011


Citoyenneté :

  • Les Restos du cœur – au début de l’hiver, collecte de nourriture et de produits d’hygiène en faveur des Restos du Cœur – action organisée par une assistante d’éducation à destination de l’ensemble des élèves.
  • Marchathon par M. TODERO et Mme THIVET – Sensibilisation des élèves au handicap visuel – organisation d’une journée de marche sur les terrains de sport (toutes classes sollicitées) dans le but de collecter auprès de différents sponsors et des familles des fonds pour acheter un chien-guide à offrir à un malvoyant. La remise de ce chien est prévue pendant la fête du collège.
  • Intervention de la BDPJ : rappel de la Loi en relation avec le règlement intérieur pour les 3e au mois de mai.
  • ASSR1 en cinquième et ASSR2 en troisième et intervention de
    l’association « pour un route sûre » (novembre 2010).
  • Recyclage des bouchons et des cartouches d’imprimantes
  • Formations des délégués de classes
    Santé :
  • Ados, éducation sexuelle, prévention sida - 4ème

Foyer socio-éducatif du collège de Latresne


Clubs entre 11h30 et 13h45 :
Astronomie (professeur), danse (intervenant extérieur), informatique (CAE), chant (intervenant extérieur), jeux (intervenant extérieur), arts plastiques (intervenant extérieur), vidéo (intervenant extérieur), Club Ecollégien (intervenant extérieur), guitare (professeur).
Club jeux avec la ludothèque de Camblanes, club arts plastiques avec participation « aux jardins extraordinaires » de la mairie de Quinsac.

La fête du collège
Le jeudi 23 juin, des chants des danses, la remise du chien d’aveugle dans le cadre d’un marchathon organisé cette année au collège, des expositions, des jeux, stand boissons, repas avec les professeurs et parents d’élèves. La fête étant l’occasion de permettre aux élèves de montrer ce qu’ils ont fait au cours de l’année en club ou en classe.

Des participations financières à la vie du collège :
Don au CDI de 2000 euros
Achat de portes cartables : 3213 euros
Don pour les voyages : 3650 + 3200 (tombola)
Une tombola +3213 euros
Les photos scolaires : +5100 euros
Cotisation famille : +2451 euros (490 familles)
Il est à noter que tout élève du collège peut participer aux activités du foyer.